Votre DestiNée est notre destinée

Témoignages

Beaucoup de témoignages sont disponibles sûr notre page google maps. Bonne lecture 🙂

« Nous étions suivis dans le cadre de la PMA à l’Unité de Fertilité de Neuchâtel (UFN) depuis 2021 suite à une première fausse couche. L’équipe médicale est composé par deux médecins hommes, deux infirmières et une psychologue. La FIV était envisagée comme la meilleure technique. Cependant nous avons préféré commencer par les inséminations artificielles qui sont prises en charge par l’assurance de base. Suite à un curetage en mars 2023, ma gynécologue (qui exerce dans un cabinet privé) m’a parlé de l’accompagnement par l’haptonomie proposé au cabinet de sage-femme Destinée.
Cela faisait quelques mois depuis cet épisode fort traumatique et mon compagnon et moi avions décidé d’entamer la procédure de la FIV au Centre médical de fertilité (CPMA) à Lausanne conseillé par l’un des médecins de l’UFN qui exerce également là-bas. L’équipe est très attentionnée et à l’écoute également. Nous avons apprécié cette prise en charge bien plus humaine que à l’UFN en ce qui concerne les médecins. Nous avons effectué un premier transfert d’embryon en novembre 2023 qui n’a pas avancé.
C’est ainsi que j’ai pris contact avec Dévaki Deriaz-Coquoz fin décembre 2023 en arrivant dans un état d’esprit très découragée et une fatigue physique et mentale trop élevée par tout ce cheminement.
Devaki était à l’écoute. J’ai trouvé un espace où j’ai pu parler de la situation vécue, de mon ressenti, de mes préoccupations sans ressentir aucun jugement, pression (temps, sociétal, culpabilité, …) et surtout de me sentir vraiment écoutée et respectée en tant que personne. Les larmes, le chagrin, la douleur, l’incompréhension, le sentiment d’injustice voire même la colère ont été accueillis avec empathie.
Tout au long de ces quelques séances, j’ai pu prendre confiance en moi, de revoir mes attentes et mes limites afin de définir jusqu’où je souhaite aller. De prendre des décisions en toute conscience et en accord avec mes valeurs en les assumant avec responsabilité et pas dans la fatalité. De respecter mon corps et de ne pas continuer à subir les évènements de manière passive mais plutôt d’en faire partie en étant présente dans le processus.
C’était très intéressant également, les séances que nous avons fait en couple avec mon compagnon. Il a trouvé également un lieu d’écoute avec attention et bienveillance. Les différents exercices nous ont donné des outils pour retrouver un lieu sécurisé, où nous serions ensemble par exemple lors d’un transfert d’embryon.
J’en ai parlé avec une des infirmières ainsi que la psychologue de l’UNF de cette expérience, qu’elles ne savaient pas non plus de la possibilité de l’application de l’haptonomie dans le cadre de la PMA, pouvant être complémentaire avec les autres prestations déjà mises en place par l’UFN.
Je tiens à remercier à Dévaki par son accompagnement avec l’haptonomie dans notre parcours de PMA qui a sans doute fait une différence. Je me sens plus sereine pour la suite et cela peu importe l’issue.
 » 


Cheila
 

« Lors de ma grossesse, nous avons reçu une recommandation d’un autre couple de se faire suivre en haptonomie afin de créer un lien unique avec notre enfant à venir.

Les premières séances se passent en nous découvrons, mon compagnon et moi-même, le lien unique qui est en train de se créer avec notre bébé. Dévaki nous guide et nous fait connaître les exercices à effectuer pour renforcer ce lien. Nous sentons le bien que cela nous procure à tous les trois.

Le temps passe et notre bébé est trop bien dans le ventre de sa maman et ne souhaite pas sortir. Une nouvelle séance d’haptonomie est donc programmée avec Dévaki afin d’appeler le bébé à sortir. Je ressens qu’il bouge, que je le guide vers le chemin de la sortie mais malheureusement, il en a décidé autrement.

Dernier contrôle de monitoring le matin, nous décidons avec mon compagnon de procéder à la provocation le soir même car même si notre bébé est en pleine forme et ne manque de rien, la sciatique et l’attente me font souffrir.

20h30, heure de mon entrée à la maternité pour le début de la provocation. Un premier contrôle sous monitoring pendant 45 min et tout se passe bien. 21h42, mise en place de la gélule vaginale mais un petit souci arrive. La gélule reste à moitié sur le gant de la sage-femme. Dès lors, elle recommence l’opération encore une fois.

Le monitoring montre de légère baisse du rythme cardiaque de notre bébé mais rien d’alarmant. Au bout d’une heure, je demande à aller uriner car je ne tenais plus. En revenant des toilettes, la sage-femme essaie de reposer le monitoring mais ne trouve plus le rythme cardiaque du bébé, jusqu’à ce qu’elle comprenne que les battements du cœur qu’elle captait n’étaient autres que ceux du bébé qui avait beaucoup, voir trop, ralentis.

Dès ce moment, la sage-femme alerte ses autres collègues et nous annonce que nous partons en césarienne d’urgence, code rouge.

La panique me gagne et je ne comprends plus rien de ce qui se passe. En moins de temps qu’il le faut, je me retrouve déshabillée et en route pour le bloc opératoire. Mon compagnon n’étant pas admis au bloc en code rouge, l’anesthésiste demande à ce que mon compagnon puisse m’adresser quelques mots, chose qui a été accordé.

Suite à cela, je rentre dans le bloc opératoire, toujours en état de choc et de panique mais le monitoring, qui est en face de moi, montre que le rythme cardiaque du bébé est revenu quasiment à la normal et le code rouge devient un code orange.

Une infermière m’informe que mon compagnon peut nous rejoindre et va le chercher afin qu’il soit présent pour la naissance de son enfant.

L’opération se passe très bien et notre fils est plus que parfait. Tous les tests sont effectués et l’ensemble du personnel ne peuvent pas donné d’explication quant aux baisses du rythme cardiaque qu’il y a eu. La seule explication plausible, selon le corps médical, notre fils n’aurait pas supporté les contractions qu’il a ressenti et que je n’ai, moi-même, pas senti.

Notre fils s’en va avec son papa faire du peau à peau pendant que les médecins finissent l’opération et me transfère en salle de réveil. Pendant la phase de réveil, personne ne vient me donner des nouvelles de mon fils et je reste dans l’ignorance total. Un moment dur a passé suite aux événements précédents.

L’anesthésiste étant appelé sur une autre urgence, il a été décidé de me transférer dans une salle d’accouchement pour la fin du réveil. Ce n’est qu’à ce moment que mon compagnon et mon fils ont pu me rejoindre et que j’ai pu me rendre compte que tout le monde se portait à merveille.

Les jours qui ont suivis ont été très durs pour ma part car je suis restée dans la même chambre où la provocation a été faite et chaque moment me rappelait les événements qui s’y sont déroulés. Au bout du 4ème jour, je peux enfin rentrer à la maison en famille.

En sortant de la maternité, le suivi post-partum a commencé avec Dévaki et Carole. Je leur raconte mon accouchement et les larmes ne cessent de couler. Un traumatisme qui reste gravé dans ma tête et lequel, je n’arrive pas à surmonter.

Dès lors, notre ange Dévaki me propose d’effectuer des séances d’haptonomie afin de pouvoir surmonter cette lourde épreuve et pouvoir accepter ma nouvelle cicatrice comme une médaille et non pas comme une blessure de guerre.

Lors des séances, je m’aperçois que je me laisse complètement aller, les larmes qui coulent sont ma manière d’extérioriser ce traumatisme, ce qui laisse place à l’apaisement et à l’image que mon fils est en parfaite santé. L’acceptation de ce qui s’est déroulé fait gentiment sa place dans mon esprit et dans mon corps.

L’heure de la dernière séance d’haptonomie a sonné, une photo de mon fils me revient sans cesse en tête et balaye d’un coup tous ces moments de traumatisme et me prouve que l’amour d’une mère est plus fort que les épreuves endurées. Je peux enfin regarder le bas de mon ventre en me disant que j’ai donné la vie par ce biais et qu’il ne s’agit pas d’une cicatrice de guerre mais bel et bien d’une cicatrice de vie.

L’haptonomie post-partum m’a énormément aidée à passer au-dessus du traumatisme que j’ai vécu lors de mon accouchement et m’a permis d’être plus sereine pour mon avenir. Le souvenir reste mais s’estompera avec le temps et la joie de voir son enfant grandir.

Je ne pourrais jamais remercier Dévaki à sa juste valeur pour m’avoir aidé à traverser ce long et sinueux chemin mais grâce à l’haptonomie et à la bienveillance de ces anges appelés Sage-femme, je me sens totalement en phase avec mon corps, mon esprit et mon bébé.

Encore une fois, un énorme merci à Dévaki et Carole pour tous leurs précieux conseils et leurs bienveillances lors des rendez-vous post-partum. » 


Sarah
 

« Début 2022, nous avons eu une petite Léa et avons eu la chance d’être accompagnés en haptonomie, dès le deuxième trimestre de la grossesse.

Le suivi de la grossesse m’a permis d’arriver sereine et confiante à l’accouchement ; de savoir ce que je voulais pour l’accouchement et surtout ce que je ne voulais pas ; de ne pas paniquer le jour J mais au contraire de me réjouir que le travail avance ; de m’affirmer face aux sage-femmes à la maternité et de pouvoir allaiter Léa malgré un départ chaotique.

Pendant ma grossesse et les six premiers mois de vie de Léa, je me suis posée des centaines voire des milliers de questions et Dévaki a toujours su me donner des conseils précieux afin que je trouve des réponses par moi-même et me sente rassurée.

Un apport très précieux  a aussi été leur réseau. Grâce à elles, nous avons trouvé des thérapeutes en or pour le suivi de Léa et le mien sur Fribourg.

Quant à Carole, elle m’a formée sur le portage en écharpe, ce qui nous a été très utile les premiers mois de vie de Léa. Elle m’a également appris à remuscler mon périnée après l’accouchement (enseignement qui est toujours utile !).

Ce que j’ai particulièrement apprécié et apprécie encore, c’est leur disponibilité et leur écoute. Il n’y a jamais de jugement, aucune directive mais plutôt des pistes pour nous aider à trouver la solution qui nous convient.

Comme m’a dit un jour ma maman, « on devrait tous avoir une Dévaki dans notre vie ». Je ne peux que vous la recommander ! » 

Isabelle
 

« En tant que mari et papa, j’ai beaucoup apprécié l’aide  dans la gestion de ce nouveau quotidien. Une naissance – surtout si c’est la première – nous confronte à des nouvelles questions, à des nouvelles difficultés, qui représentent un challenge pour retrouver l’équilibre qui a été bousculé. J’ai pu voir au fil des semaines tout le soutien que DestiNée a apporté à notre nouvelle famille, en nous guidant de manière bienveillante pour nous aider à trouver les réponses dont nous avions besoin. » 

 

Damien

 

« Nous sommes les parents de deux petits garçons et nous avons été suivi par Dévaki pour l’haptonomie et Carole pour les suivis post-partum. Nous avons trouvé en elles des personnes ressources, toujours à l’écoute, disponibles et bienveillantes sans qui nous n’aurions jamais pu vivre la grossesse et le post-partum de la même manière.

Avec Dévaki, nous avons trouvé des réponses à nos inquiétudes pendant tout le long de la grossesse. Après chaque rendez-vous nous nous sentions plus rassuré et de plus en plus prêt à vivre le moment de l’accouchement et la rencontre avec nos enfants. Elle nous a fourni des conseils avisés concernant les inconforts en lien avec la grossesse et des traitements d’aromathérapie très efficaces. Elle nous a aidé a appréhender l’accouchement de manière sereine et grâce à nos séances d’haptonomie, Cédric a tout de suite trouvé sa place pendant les deux accouchements. On se souviendra toute notre vie de ce moment incroyable où il a mis sa main pour appeler notre bébé comme elle nous l’avait expliqué pendant une séance et qu’il est descendu très rapidement à la surprise de toutes l’équipe dans la salle. Nos deux accouchements on été magnifiques et nous n’aurions certainement pas vécu les choses de la même manière sans tous les conseils de Dévaki. 

Nous sommes rentrés rapidement à la maison et j’ai eu beaucoup de difficultés avec l’allaitement. Carole m’a donné des conseils, m’a dirigé vers des spécialistes et m’a rassurée lorsque je perdais confiance. 

Grâce à elle, j’ai pu allaiter mes deux enfants pendant 6 mois alors que sinon je pense que j’aurai abandonné. Elle était toujours disponible pour répondre à nos questions, nos craintes, pour prendre soins de nos bébés mais aussi de nous deux.  

Bref, c’est difficile de résumer tout ce que Carole et Dévaki nous ont apporté mais nous ne pouvons que les recommander! »

 

Emilie et Cédric

 

« Nous avons eu la chance d’être suivi avant la naissance de notre petite Clara par DestiNée qui a été d’une grande ressource pour nous. Ayant vécu une première grossesse sans suivi, je recommande à 100% un suivi avant et après la grossesse !

Ma première grossesse a été des plus harmonieuse. Ce n’est qu’à l’accouchement où des complications se sont présentées, heureusement sans gravité. Avec le recul, je me suis rendu compte que je n’avais pas été préparée à l’accouchement et que j’avais peu d’outil et de ressource pour faire face a ces étapes. Les rendez vous mensuels gynécologiques sont certes rassurants mais souvent frustrants car je ne pouvais pas poser toutes mes questions qui s’ajoutaient au fils des semaines et le timing express du médecin était assez court pour lui partager mes émotions. Devaki a été cette oreille attentive et la personne ressource dont nous avons eu besoin pour vivre ma 2ème grossesse harmonieusement.

Pendant ma période de travail, je n’ai pas été stressée une seule fois. J’étais sereine et prête. Probablement grâce à l’haptonomie que nous avions fait avec Dévaki et grâce à ses conseils avisés les semaines précédentes.

Mon accouchement a été une naissance de rêve. La suite du post-partum également car je savais à quoi m’attendre et quoi poser comme questions. J’avais mes connaissances, mes outils, mes ressources et « mes » sages femmes qui m’attendaient à domicile. 😉

En tant que papa, Devaki m’a donné de l’assurance et a su mettre mon rôle en avant. J’ai fait ma place dans cette belle aventure et su profiter de chaque instant. Je ne me suis pas senti mis de côté pendant l’haptonomie au contraire.

Grâce à l’haptonomie, nous avons pu être présent à 2 pour notre bébé et marquer un temps de pause dans notre routine avec notre premier enfant. Nous avions également chacun un temps de parole sur nos ressentis respectif pendant ma grossesse et cela nous a permis de vivre cette belle étape sereinement et dans la communication. Devaki a été autant à l’écoute de mon mari que pour moi. Elle se mettait a nos places respective toujours dans la bienveillance.

Ce qui me marquera de ce suivi est la mise en pratique de l’haptonomie lors du travail de ma fille. Elle regardait les étoiles au moment de sortir et j’ai pu la faire se retourner en quelques minutes. Je suis tellement reconnaissante d’avoir eu un accouchement si intense et si merveilleux. Je suis persuadée que nos séances de préparation nous ont permis de prendre confiance en nous et d’être plus à l’écoute de mon corps et de notre bébé. Nous avons réussi à créer notre bulle comme nous nous étions entrainés. Un souvenir magnifique qui me marquera toute ma vie.

 

Une jolie et drôle d’expérience qu’elles  nous ont partagé est le pot chez les nouveaux nés. Nous le pratiquons depuis sa naissance au grand intérêt de nos proches et à leurs curiosités ! Cela fonctionne très bien et grâce à cette technique nous arrivons prévenir la constipation. Merci ! 😉 »

 

 Laura et Nelson

 

Merci à Dévaki pour son soutien, grâce à elle j’ai eu un accouchement merveilleux presque à 100% pour mon deuxième fils. Merci pour sa bienveillance, son écoute, sa disponibilité, son professionnalisme, sa vision globale et ses conseils. Tout cela dans la sérénité et la sincérité.

Toutes les rencontres depuis qu’on connait Dévaki nous ont énormément apporté sur notre chemin de la parentalité. On lui sera toujours reconnaissante de ce qu’elle nous a apporté.

Pour nous il était essentiel d’être accompagnés par une personne qui nous donne une sécurité intérieure afin de mener au mieux une grossesse et un accouchement serein et au plus près de ce qu’on désirait. De plus, Dévaki nous a permis de travailler en équipe et assurer une continuité avec elle et nos bébés.

Ayant eu deux grossesses rapprochées, Dévaki a su nous guider sur nos doutes et nos certitudes. J’ai aussi beaucoup apprécié le travail de Carole concernant la rééducation du périnée qui m’a permis de reprendre confiance en mon corps après un 1er accouchement instrumenté.

Je recommande les yeux fermés Dévaki et Carole pour leur complémentarité et leur empathie.

Je pourrais encore écrire beaucoup de chose concernant cette rencontre qui nous a tellement apporté. Maintenant nous voilà outillé pour poursuivre notre chemin à 4.

 

Alexandra et Romain parents de Esteban 2 ans et Enolan 9 mois